En 2018, le commerce bilatéral entre la France et la Turquie s’est établi à 14 Mds EUR, se contractant de 1,3% en glissement annuel. Les exportations françaises reculent de 10,6% (à 6 Mds EUR), tandis que les importations progressent de 7% (à 8 Mds EUR). Il en résulte une forte dégradation de notre déficit commercial bilatéral, qui s’accentue de 797 M EUR en 2017 à 2 Mds EUR en 2018 (+155%). Les échanges continuent d’être portés principalement par les matériels de transport. L’important recul de nos exportations et le creusement du déficit bilatéral en découlant sont directement imputables aux turbulences macroéconomiques en Turquie dans les derniers mois de 2018 : les mois de septembre, octobre, novembre et décembre ont ainsi vu nos exportations se contracter respectivement de 26,4%, 28,9%, 34,5% et 46,2% en glissement annuel.

En 2018, le commerce bilatéral entre la France et la Turquie s’est établi à 14 Mds EUR, se contractant de 1,3% en glissement annuel. Les exportations françaises reculent de 10,6% (à 6 Mds EUR), tandis que les importations progressent de 7% (à 8 Mds EUR). Il en résulte une forte dégradation de notre déficit commercial bilatéral, qui s’accentue de 797 M EUR en 2017 à 2 Mds EUR en 2018 (+155%). Les échanges continuent d’être portés principalement par les matériels de transport. L’important recul de nos exportations et le creusement du déficit bilatéral en découlant sont directement imputables aux turbulences macroéconomiques en Turquie dans les derniers mois de 2018 : les mois de septembre, octobre, novembre et décembre ont ainsi vu nos exportations se contracter respectivement de 26,4%, 28,9%, 34,5% et 46,2% en glissement annuel.