La France a octroyé au Mali le 20 décembre 2018 un prêt direct de 44,8 M€, ce qui représente 85% du coût total du projet de déploiement de la télévision numérique terrestre. Cet étiage correspond au maximum autorisé par l’OCDE pour ce type de prêt.Ce prêt permet de soutenir plus particulièrement deux entreprises installées en France et confrontées à une très forte concurrence en Afrique, en particulier chinoise :Thomson-Broadcast, fabricant d'électronique qui conçoit, produit, déploie et entretient des systèmes de transmission de télévision et d'ondes moyennes ;Camusat International, spécialisée dans la conception, la construction, l’alimentation et la gestion d’infrastructures de télécommunication dans le monde.Ce projet, dont la mise en œuvre devrait durer 14 mois, concerne l’ensemble du territoire du Mali et bénéficiera à terme à l’ensemble de la population (19 millions d’habitants). Il permettra le déploiement ex-nihilo d’un réseau de télévision numérique terrestre dans toute

La France a octroyé au Mali le 20 décembre 2018 un prêt direct de 44,8 M€, ce qui représente 85% du coût total du projet de déploiement de la télévision numérique terrestre. Cet étiage correspond au maximum autorisé par l’OCDE pour ce type de prêt.

Ce prêt permet de soutenir plus particulièrement deux entreprises installées en France et confrontées à une très forte concurrence en Afrique, en particulier chinoise :

  1. Thomson-Broadcast, fabricant d'électronique qui conçoit, produit, déploie et entretient des systèmes de transmission de télévision et d'ondes moyennes ;
  2. Camusat International, spécialisée dans la conception, la construction, l’alimentation et la gestion d’infrastructures de télécommunication dans le monde.

Ce projet, dont la mise en œuvre devrait durer 14 mois, concerne l’ensemble du territoire du Mali et bénéficiera à terme à l’ensemble de la population (19 millions d’habitants). Il permettra le déploiement ex-nihilo d’un réseau de télévision numérique terrestre dans toutes ses composantes (conception, fourniture, installation et mise en service), avec notamment l’installation de 55 sites d’émission répartis sur l’ensemble du territoire.

Économe en énergie, cette solution numérique vise également à remédier à la sous-information de régions situées au nord du pays, à diffuser une information fiable et à permettre au Mali d'honorer ses engagements internationaux vis-à-vis de l'Union internationale des télécommunications.

Le journal télévisé malien du 20 décembre 2018 est revenu sur les enjeux de ce déploiement à l’occasion de la signature de la convention de prêt entre les deux pays.

Cette signature concrétise plusieurs années d’un travail mené de concert entre, d'une part, les autorités maliennes et, d'autre part, les équipes de la Direction générale du Trésor à Paris et de son service économique, logé au sein de l'ambassade de France au Mali.

 

Signature de la convention de prêt France-Mali le 20 décembre 2018

Crédit photo ambassade de France au Mali