L’agriculture est la base de l’économie nigériane, constituant le principal moyen de subsistance pour la plupart des Nigérians. C'est également une source majeure d'emploi: le secteur contribue à 37% du total des emplois, avec 45% d’hommes et 26% de femmes employés dans ce secteur en 2018, pour une contribution dans le PIB d’environ 25%. La diversité géographique et climatique du Nigéria lui ouvre des potentialités de production très variées. Mais malgré ses 71 millions d'hectares de terres cultivables (soit plus de 75% du territoire) on estime que seulement 40% sont actuellement exploitées. De plus, le pays fait partie des 10 pays dans le monde considérés comme étant les plus gravement impactés par les effets du changement climatique. Sous la présidence Buhari, récemment réélu, une série de réformes de soutien à l'agriculture ont été mises en place afin de diminuer la dépendance de l’économie vis-à-vis du pétrole. Leur mise en œuvre reste cependant difficile, notamment face aux problèmes d’insécurité, et se traduit aujourd’hui par une fermeture croissante du secteur, y compris frontalière.